Rassurez-vous, Lucas Taïeb s'aime plutôt bien. Mais seulement sous ses propres critères. Il est auto-adéquat, il s'auto-adhère. S'il faut sortir de sa tête, autant faire autre chose que de "l'art". S'il s'agit de se mettre sur des feuilles de papier, autant coller au plus près. Sa tendance à baisser les bras ne vient pas d'une mésestime de soi, au contraire, c'est parce qu'il considère que "Lucas Taïeb convient au monde de la création" qu'il ne comprend pas comment on a pu dire autre chose et lui préférer des futilités. Si on ne le saisit pas, alors pour la peine il ne se saisit plus non plus et il arrête tout. Il est comme ça. Mais c'est pas grave, ça varie, ça s'en va petit à petit.